Ma liste de blogs

mardi 8 mars 2011

Le coeur sur les mains

A vous Mes D'âmes, aux miss, les Chéries, les Filles, mes Soeurettes
Aux amoureuses, aux aimées, aux aspirantes
A Gevette,  Framboise, Ma Myrtille, les Nad, les Dan, les  Sand.
A Fédérica, Sophie, Hélène, Eliane
A toi Dom,
A vous mes  Compagnettes, à Flo, à Val, Sonia Claudie Alex
A mes Beautés d' amour Julia Yasmine Isa
A toi Alexandra pour qui on se damnerait, à ta grâce, ta douceur, ta féminité, ta sensualité, 
Au bonheur ajouté de t'embrasser chaque lundi mardi. J'attends jeudi pour ton sourire, regrette vendredi qui va nous séparer
A vous toutes que je ne pourrais nommer mais qui méritent pourtant ma tendresse et mon respect
Vous toutes mes Fées, recevez le charme et la force et la vigueur cachée d'un bouquet de pétales façonné aux coeurs des mains ouvertes.


Alors que je n'attendais rien, à l'heure de quitter le lieu où j'avais déjà passé au service des autres plus de 6h de patience, éprouvantes; Aujourd'hui un petit miracle du quotidien.


Toutes mes clientes s'étaient donné le mot pour venir récupérer plus tôt qu'espéré le bien qu'elles avaient confié et j'ai pu me libérer heureuse, en avance. Je l'avais bien désiré mais c'était plus qu' improbable: inespéré!


 Plus beau alors que la journée où je n' attendais rien avançait: Un enfant avance vers moi. Un futur très bel homme. Je ne le connais que de vue. Il porte un grand sac à la main.


- " Il en reste une, elle est pour vous! De la part de ma Maman"
que je ne connais pas non plus!


Une inconnue me fait livrer par une jeune prince au visage d'ange une rose rouge unique, longue tige épurée de de toute pique qui aurait pu blesser.


Un message sur mon cellulaire m' invite à ne pas traîner. L' envie de rentrer!
Rituelle visite de la boîte aux lettres. Rien sur la rue.


Une autre attention. Dans une autre boîte.
 Ce que mes mains ne peuvent toucher me parvient par ailleurs, sous une autre forme. Subtile, discrète. Mais j'entends son sourire et je vois les mots qui se forment sur ses lèvres closes.
 La connexion n' est pas seulement électrique et physique.


J'affabule, je mythone, ou je fais confiance et je reçois? A demi-mots, à mots cachés.
D'avoir appris à regarder, à lire entre les lignes et  je sais reconnaître. 


 Et il en joue, le flûtiste! Mon demi Dieu Pan
si je pouvais te tirer une oreille!...Non: Je remercie.


 Il reste une vibration. Une énergie de vie. 
 Baignée par la douceur chalheureuse du tourbillon des notes sensuelles.


Merveilleuse et Ludivine la Providence qui a saisi mon envie et m'enveloppe par vagues des ondes amicales et musicales qui me manquaient.


Je confie mon sommeil de ce soir aux sirènes inoffensives, à leurs chants bénéfiques et aux dieux des songes réparateurs et bienveillants qui me bercent.


Sans le dire, sans sans le faire, juste le ressentir...Juste le souvenir.


         ,:'L':,


fait l'angeheureuse.

Aucun commentaire: