Ma liste de blogs

dimanche 30 octobre 2011

LA MORSURE




Toujours Elle s'évertue à pratiQuer les vertus les plus douces.
Ca c'est dans sa vie secrète, discrète, concrète.
Parce que ouvertement
Elle a peur du serpent.
Elle tremble, se méfie, se fige:
En vérité elle meurt  de peur!
Et déteste leur odeur.


Leur vivarium est son funérarium!


Et pourtant dans son coeur elle peut bien les comprendre.
Manger pour vivre. 
Mordre pour se défendre.


Mais il reste dans son corps la mémoire des crochets.
Et son bras engourdi 
Que jamais elle n'oublie.


Toute créature
a sa place égale sur Terre

Mais Elle est pleutre, pas téméraire!

Si la peur prend quand elle s'approche
Comme Jacquou contre les loups 
elle doit claQuer des pieds

du sabot se protéger
Pour les faire détaller

Alors, elle vit aux aguets.

Ludie

1 commentaire:

jp a dit…

une morsure qui reste ancrée dans la mémoire,je la ressent comme si c'était hier.
regarde le bien dans les yeux et tu verras que c'est lui qui détallera comme un lapin.
cette arbre magnifique vivait aux pays de jacquou.
plonge ton bras engourdi dans se vivarium n'ai pas peur et tu verras la lumière apparaitre.
le serpent n'a pas d'odeur ludie il secrète une terrible peur en lui,d'ou ses crochets pour se défendre.
continue de claquer des pieds,et reste aux aguets.
je t'adore ludie:)
comprenne qui pourra