Ma liste de blogs

jeudi 30 août 2012

VOUS IREZ COMME DES GRANDS

Je vous rebloggue  vers chez mon âmie , Viviane.

L'autre jour, je LUi fantasmais ceci

http://regardcoquin.wordpress.com/2012/08/29/ludie/

Et puisqu'elle a pris soin de le publier, passez la visiter et vous prendrez plaisir à découvrir ses récits et témoignages  aux saveurs vécues et envoûtantes et sucrées.

Pour ceux qui ne surfent pas facilement, en voici une copie illustrée:
Merci à toi Bel Fée.
Je viens de jouir, de lire ton histoire et celle de Luc. Ça m'énerve: je n'ai pas pu retenir mes larmes! Insurmontable sensibilité! Du Rimmel tout dégouliné pour orner les joues après tellement d'intensité. Il te parlait je lui répondais. Tu lui demandais et je te disais.  
Viens. Viens sans demander. Sans prétexte, sans officielle raison. Les mains vides. Juste un texto "ouvre-moi" "je vais sonner" 
Je ne demanderai pas qui c'est. J'irai ouvrir et me tiendrai dos à la porte d'entrée. Que tu pousses et refermes à clé. 

Retourne-moi quand tu le voudras et serre-moi contre toi.

Permets-moi de te respirer jusqu'à l'apaisement du coeur.
Qu'il dise à la raison qu'elle ne rêve pas. Mais qu'elle doit s'effacer un moment. Te laisser faire.
 Après si elle veut elle reviendra. Pas grave.
 Mais à ce moment, ma raison d'Etre c'est toi et tu me tiens dans tes bras. 
Rien d'autre n'existe. La seconde est à nous. Aux deux Etres en ces corps à caresses et qu'ils vont s'échanger au delà des promesses, en multiples fusions.    Echanges, circulations, mains, fluides, 
syllabes soufflées.
Aucun un autre mot que ceux du plaisir présent, ultime, imminent. 
Les yeux. Nos regards. Nos lèvres en sourires et les corps  en désirs, tendus, souples, frissonnés, arqués, penchés enlacés, langues en baisers.
Une pause. Respirer te humer reprendre mon souffle.
Je parlerai si tu me demandes.
Je chuchoterai dans ton oreille tous les mots du bonheur présent. Tu me donneras un nom et me diras le tien. Juste celui de la personne qui te dira, après, tout ce que j'aurais éprouvé. 
Et sans ton nom, c'est à toi Vivianne que je l'écrirai.
Je t'écrirai tout si c'est ce qui te fait rêver pour le relire après. Avant de revenir la/une prochaine fois pour re commencer.
Juste l'heure. Un message pour t'annoncer
 et la gâche à soulever.
Ludie
à sa  Regarde 

5 commentaires:

jp a dit…

bjr ludie quelle belle attention pour ton amie vivianne j'ai jeter un oeil c'est beau ce quelle écrit émotionnellement tres touchant et que dire du tableau sous ton texte il m'a fait arracher une larme tellement je ressent un bien etre de douceur bon week-end ma petite ludie et merci de nous faire partager de si beau moment.
bisous jp

Ludie a dit…

Très cher JP, merci à toi pour tous tes mots toujours encourageants. Notre BellFée y est tout aussi sensible que moi. Nous sommes heureuses quand nous touchons un peu vos coeurs. Tu sais voir dans l'infiniment petit et tu as remarqué, le détail. Oui, ce tableau représente beaucoup et pour moi c'était important de le placer là.
Marcher main dans la main. C'est un des plus grands bonheurs; sentir qu'on ne fait qu'Un.
Je te souhaite un bon septembre. Ton commentaire m'a fait voir cette date du 1er.
L'été est déjà passé! Dans le ciel bleu face à moi, la Lune ronde et nacrée nous souhaite à tous une bonne rentrée. Et surtout à mon Loup encore en promenade!
Ah le trainiot!

laurent a dit…

Dis donc Louve, n'y aurait il pas un coup de mou (je veux dire par là un certain relâchement :) )ces temps ci. Tes fans sont dans l'attente ...

Ludie a dit…

Tu sais bien qu'il me suffit de ton impulse pour que je leur raconte, Louran-ché'i! ;-)!

Amo Siniestro a dit…

Pretty and interesting blog, greetings from Spain.