Ma liste de blogs

mardi 28 janvier 2014

Un polyretour. Pourvou qué cé ne soit pas dé manivellé ! !


la lecture de ton blog me bouscule, me bouleverse.

 Je me sens comme un soit impliquée, soit renvoyée en touche, puis re-au coeur de l'aventure.

 Peut-être est-ce parce que j'ai pu vivre tout ça dans un précédent divorce ?
 Il faudra que je t'en parle.

 Ou parce que je me sens tellement habitée par 
Mon Loup,
que je ne saurais appeler, limiter à Amant, complice, comparse. Peu importe. Tous !
Ce que je ressens pour Lui est au delà de simples mots. 
Je l'aime de profonds sentiments purs et enveloppants, et affectueux, et emplis de respect et d'admiration.
 Comme toi ta légitime : Qu'il soit heureux même s'il prend du plaisir sans moi.
 Qu'elle soit heureuse même si elle prend du plaisir sans toi. Et puis que nous on y trouve encore de l'équilibre et de plus en plus à l'avenir , de plaisir, du beau du bon, du partagé !

Je me croyais un monument de tolérance, tu es plutôt mignon aussi dans le genre :-)

Donc, concernant mon lointain divorce, il faut que je te mette en garde. Je trouve important de te dire cette partie de mon expérience.

 J'ai épousé un homme avec qui on s'était promis de tout se dire, tout de suite, tout le temps.

 Tu imagines la confiance qu'on peut avoir l'un en l'autre quand on se dit ça dès le début.

 En bon génie, à l'époque  je pense, ( j'ai pas 30 ans) : " Il m'aime + que tout. Ira faire des expériences qui ne me tentent pas ou plus, à l'extérieur et il me reviendra car il sait comme je suis merveilleuse et généreuse et comme je l'aime et comme il m'aime, gna gna gna "...pipo.

Lui m'a menti avec le sourire et en me faisant culpabiliser de lui poser des questions, jusqu'au bout et même après!

J'avais finalement bien + vécu que lui, les plans à 3 dans mon mariage ne me tentaient pas.

 Il était souvent absent.

On m'a prévenu qu'il me trompait, ou pouvait le faire. Je n'y ai pas cru.

 Il s'en défendait.

 Celui des deux qui aime tant l'autre croit toujours que cet autre " ne pourra jamais le tromper, tant ce n'est pas dans sa constitution ", disent encore certains mariés, de mes amis. C'est arrivé souvent, tu as du le voir aussi. Ceux qui répandent ça sont souvent les seuls à y croire. 

Mais leur dire, même si ça se confirme quelques semaines après, et vous passerez pour méchant, jaloux ou médisant. Alors que vous êtes juste , observateur, intuitif ou renseigné.

Ils se croient tellement uniques ! 
Je me croyais tellement unique... Bim! Bam! Claques. démolition.

Leur femme parfois montre une toute autre réalité.

Bon, bref, là où je te dis fais attention, c'est que mon mari a nié jusqu'après notre séparation et juré ne pas me quitter pour quelqu'un d'autre.
 Il " prenait du recul pour travailler au calme "^^...

 J'ai appris après qu'ils étaient ensemble depuis 2 ans. J'étais aveugle.

Et si vous avez des biens en commun, fais encore + attention! Même si un grand coeur tout chou voudrait tout laisser à portée de sa Reine pour lui montrer combien il l' aime et a confiance en elle/ La reine. 

Tu es un Très Chou et elle une Sainte Reine, et moi une parano; mais chatte échaudée !...
Spolié et le coeur brisé ! Alors là, je ne veux pas que ça t'arrive. Jamais.

Les capitaux à l'étranger, si elle s'y connaît un peu, ou sait où bien se faire conseiller : ça me fait peur! Vu que mon zigogo ne m'a quittée qu'une fois tous mes comptes retournés à vide et à perte etc...

Ça c'est une autre réalité dont il faut bien être conscient.

 Je me croyais à l'abri, dormais tranquillement même quand il partait " pour le travail plusieurs jours/ semaine, " poser les jalons de notre avenir ! "

 Il dormait chez elle ou avec elle. Et moi je lui donnait l'argent pour l'autoroute, pour qu'il ne prenne pas les routes dangereuses de montagne, la nuit, l'hiver... J'en ressens  encore du dégoût.

Même si ce n'est pas son intention maintenant, même si c'est pour toi inimaginable, protège-toi!

Tu vas me dire que tu ne m'a s pas attendue pour ça. J'espère ! Et non, je ne te crois pas idiot ni débile: juste amoureux! Et au début d'une année importante dans la liberté qu'a pris votre couple, je te le souhaite sincèrement renforcé.

 Ce serait déjà si adorablement suffisant que tu aies le droit d'aimer ailleurs, sans rien détruire de ce qui rend heureux des enfants qui grandissent.

Dans le risque si infime soit-il que les choses tournent autrement...

 Et si toi grand coeur, tu avais laissé toutes les vannes ouvertes et que comme d'autres elle puisse finir par se faire influencer et, pardon si tu me détestes pour ce que je dis : Il n'y a pas longtemps, je lisais incidemment le thème numérologique de la femme d'un âmi dont le couple traverse ce genre de période. Ça m'a fait peur!

 Va faire un essai, si jamais elle se trouvait dans une même position. Tu pourrais comprendre ce qui m'a alertée. Ou par chance elle ne sera pas dans une année où les dernières lignes font peur à lire.

Même si personne n'a envie de croire à ce genre de prédestinations. C'est troublant quand ça coïncide.

 Je me souviens trop d'un ami fraîchement divorcé qui me donnait des conseils sages, et que je n'ai pas suivis ne pouvant imaginer une seconde ce que mon cher et tendre me préparait.

Vraiment pardon pour une telle intervention, mais je préfère me montrer ridicule et me tromper, plutôt que de ne pas avoir osé te mettre cette puce à ta virile et certainement très généreuse oreille.

Merci de m'avoir permis de retrouver l'énergie et le courage de reprendre ici un peu de conversation.


Je viendrai aussi très vite remercier tous les fidèles qui sont passés me lire et me témoigner leur affection par leur messages depuis tout ce temps, où j' ai eu du mal à poser ici mes ressentis par écrit.
 Merci à tous, vous m' avez fait du bien. Un bien énorme!

Que 2014 nous fasse nous retrouver tous très heureux, avec les réunions de plumes et leurs caresses en mots soyeux.
 merci de votre patience.
  Je vous aime toutes et tous très fort, 

Ludie






19 commentaires:

Kay a dit…

Ludie, un petit coucou en passant...

Bises,

Kay

Ludie a dit…

Merci Kay ! Tu me ramènes à la réalité, tu es là! Tu m'accueilles et je suis si heureuse de te retrouver ! J ´espère que tu vas bien? Je dois avoir plusieurs mois de lecture de rerard ! 2014 et deux bises de + !!
A tout bientôt :-)

In Amore e Mente a dit…

Bonjour Ludie
J'étais passé vous lire il y a fort longtemps .J'avais aimé vos mots toujours délicats et colorés d'humour .
Aujourd'hui , j'en découvre d'autres , pleins d'enthousiasme , de sérénité , de lucidité avouée . Le présent n'en sera que meilleur ..:)

Ludie a dit…

Merci de votre passage et pour ce gentil commentaire. Je me sens encouragée par des mots aussi porteurs. Merci :-) Merci :D

Eronaute a dit…

Un grand plaisir de pouvoir vous lire...

Ludie a dit…

Et vous alors ? Des heures et des heures de déli-r-ces et fou-rires : Tout comme j'aime !
C'est gentil d'être venu me le dire. Merci.

audrenlerioual a dit…

Merci du conseil ;-)

Oui, je suis fleur bleue mais je ne suis pas naïf. Du tout.

En l'occurrence, c'est moi qui gagne presque tous les sous, on est en séparation de biens, s'il y avait séparation je sais très bien pour qui ça serait le plus douloureux (à moins qu'elle rencontre un millionnaire). C'est d'ailleurs un truc qui me gène : on ne devrait jamais être en couple avec quelqu'un qui n'est pas tellement libre de partir, matériellement -- ça fausse tout. Enfin, on fait avec. En toute rigueur c'est passager.

Bon en plus la question ne se pose plus puisque son histoire avec l'amant a fini de se terminer (il pourra toujours y en avoir un autre, donc je resterai vigilant).

Mais tu fais bien de le dire -- et je ferais bien d'écrire une petite bafouille pour souligner qu'on a le droit d'être compréhensif, résilient, amoureux, pas d'être aveugle.

Ludie a dit…

Ravie d'apprendre que les choses se sont bien arrangées en votre faveur, effectivement !
Maintenant, c'est un plaisir de vous recevoir ici. Puissiez-vous vous y sentir aussi comme un peu chez vous, maintenant que nous échangeons " nos ;-) ... Intimités " !

Sophie a dit…

Merci Ludie de nous dire d etre prudent...quelquefois les petits loups se laissent emporter par le petit chaperon rouge.... Bises

Ludie a dit…

Coucou Sophie ! Ravie de te voir ici.
Hihihi, c'est qu'il peut s'en cacher des choses sous ces grâândes capes rouges...

emma a dit…

Bon retour dans ton espace Coquillage :)

Ludie a dit…

Merci, merci ma Lampe-à-Lumière ! Je reprends bientôt mesmarques, piti-tas-pitit.
Je connais pas trop le cri du coQuillage pour te répondre, mais tu as droit à une danse du cou de la bêêête :-)

Mr STEED a dit…

Quand une âme et des courbes vous manquent, vous pouvez vous taire, vous pouvez aussi lui CRIER que ses mots sont bienvenus ... à son rythme, avec son regard, avec ses envies, avec son silence aussi !


Bises

Ludie a dit…

Cher John, entre deux battements d'ailes je viens me poser sur votre branche. Pour m'assurer comme elle est belle, et solide et confortable !
Ôh ? J'aperçois 1 bourjonc ...

seb a dit…

Bonjour Ludie. je découvre ton blog via ton commentaire sur celui d'Audren que j'ai découvert aussi aujourd'hui. Que de découvertes ! :D C'est bizarre de lire dans ta réponse à son commentaire : "Ravie d'apprendre que les choses se sont bien arrangées en votre faveur..." comme si finalement le polyamour de "la reine" était une erreur.

FLOW a dit…

Et bien moi aussi, ça me fait plaisir de revoir le bout de votre nez, tiens !!!! :p

Mr STEED a dit…

Vivre à cent à l'heure, ou prendre le temps de savourer la chaleur du soleil sur la peau.
Glisser vos jambes dans des bas nylon, jouer à attacher vos jarretelles ou n'en écrire que le ressenti.

Vous êtes libre et nous heureux de vous lire.

Bises intenses

Erotrique Solaire a dit…

"Et moi je lui donnait l'argent pour l'autoroute, pour qu'il ne prenne pas les routes dangereuses de montagne, la nuit, l'hiver... J'en ressens encore du dégoût."

J'avoue ne pas comprendre. Tu prenais soin de lui uniquement en pensant qu'il n'etait épanoui qu'avec toi ?

Kay a dit…

Coucou Ludie, comment vas - tu ?